• Critique Artbook Officiel Fallout 4 - Imaginer l’Apocalypse T.1 par

    S’il est des jeux que l’on ne peut se permettre d’occulter lorsque l’on parle jeux de rôle futuristes sur console, ce sont bien les « Fallout ». Après 20 ans d’exploration de cet univers post-apocalyptique qu’est celui de cette franchise, Mana-books, par l’impulsion de l’éditeur des jeux de la franchise, Bethesda, nous sert un riche artbook dédié au dernier opus de la série sorti en novembre 2015, « Fallout 4 », et qui s’est vendu à plus de 23 millions d’exemplaires. Ce jeu, à l’identité graphique très marquée, se voit donc agrémenter d’un ouvrage en français riche en illustrations (plus de 1500) mais aussi d’un travail explicatif conséquent provenant essentiellement de commentaire des membres des studios de concept-art, ce qui apporte à la fois clarté et précision aux propos tenus.

    L’ensemble s’avère être uniformément réparti en chapitres thématiques qui se concentre sur un type précis d’éléments inhérents au jeu, comme les environnements, créatures ou autres armes. Le premier chapitre se distingue des autres, en se penchant sur la genèse du jeu, les apports des précédents opus et se voit considérablement enrichi par les commentaires de l’équipe en charge des concepts du jeu. On y découvre ainsi les tenants et les aboutissants du processus créatif de ce dernier opus qui se voyait attribuer la double tâche de satisfaire les fans de la série ainsi que les joueurs de console actuels. Le premier chapitre permet donc de faire le point sur les idées abordées dans ce jeu. Les chapitres suivants sont plus classiques, ils sont chacun centrés sur un type précis de concept, et permettent ainsi à travers toutes les variations de ces concepts de figurer la diversité et la richesse de l’univers proposé dans « Fallout 4 ». La richesse du travail des concepteurs est tout à fait perceptible de par l’usage de plusieurs média dans le cadre de ces réalisations. On distingue en effet des productions papiers ainsi que des dessins numériques mais également des modèles 3D. Tout cela permet de voir les différentes étapes du processus créatifs jusqu’à parfois un état proche de celui dont on pourrait faire l’expérience au sein même du jeu.

    Ce qui permet à “Fallout 4 : Imaginer l’Apocalypse” de se distinguer est peut-être son ultime chapitre réservé aux illustrations au caractère éminemment rétro qui accompagnent le joueur tout au long de son aventure et qui ici sont rassemblées dans le but de montrer à la fois la diversité des approches artistiques, des illustrateurs qui empruntent tout autant au Pin-up et autre Bombshell, qu’aux comics, affiches de film, magazines de modes ou encore aux diverses publicités s’étant développées après guerre. Ces éléments si caractéristiques de la série apportent un véritable contenu unique à l’ouvrage de Mana-Books.

    L’éditeur réussit, ici encore son pari, d’offrir un ouvrage de qualité semblable à ce que l’on peut trouver Outre-Atlantique avec une très bonne finition permettant là encore d’offrir un ouvrage qualitatif à la fois sur le contenu mais également sur la forme, l’éditeur arrivant ainsi à se placer comme un des nouveaux piliers de l’édition de livre ayant attrait au monde du 10ème Art.

    9

    FabHex - 03 mars 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Artbook Officiel Fallout 4 - Imaginer l’Apocalypse T.1 ?
Ecrire une critique