• Critique Secret Avengers Par Remender T.1 par

    Le troisième tome de Secret Avengers est sorti, mais on peut tout aussi bien commencer par le cycle de Rick Remender. J'avais vraiment apprécié son travail sur Uncanny Avengers, notamment, auprès du personnage d'Havok, le frère de Cyclope des X-Men. Pourtant, son statut a changé radicalement avec Axis, et depuis, il est tombé dans l'oubli. On espère un meilleur futur pour cette nouvelle équipe.

    A l'époque de Secret Avengers, M. Remender était encore une star montante, et, on sent déjà sa patte cosmique dans l'opération phénix. Une seconde partie certes, un peu rapide, mais il nous permet cependant de croire un instant à la résurrection d'un héros d'antan, avec son lot de problème psychologique bien sûr. L'équipe va subir, et être un peu menottée, ce qui prouve qu'elle n'est décidément pas encore prête pour des missions contre un ancien camarade, ou un être qui détruit des planètes d'un battement d'ailes. Evidemment, c'est cela qui nous plaît le plus par rapport à un chef d'équipe comme Captain America, si sûr de lui par rapport à Hawkeye. Pourtant, celui-ci n'est plus un débutant, car il a rapidement intégré l'équipe des Avengers des origines. Il s'agit donc surtout de son passé de voyou qui lui donne l'envie inlassablement de prouver qu'il peut être aussi un bon leader. Une bonne idée qui trouve sa place dans l'introduction menée tambour battant, sans une seule seconde d'interruption.
    Puis, elle est suivie de la plus grosse partie de ce livre qui concerne de nouveaux ennemis : les Descendants. Ce sont des adaptoïdes qui empruntent les pouvoirs des Avengers et du coup, tant qu'à faire leurs visages, ce qui ne manquera pas d'en déstabiliser plus d'un. Ils sont pourtant expérimentés en solo ou dans leurs groupes respectifs, mais ensemble, ils ne savent plus exploiter au mieux leur potentiel. Les egos sont mis à mal, surtout lorsque l'on s'appelle le Fauve, Ant-man (le troisième Eric O'Grady), ou Captain Britain !
    Le livre reste cohérent graphiquement dans son ensemble malgré les différents intervenants (Gabriel Hardman, Patrick Zircher et Renato Guedes). Les couleurs sont délicieusement pâles, et nos héros y sont toujours bien dessinés, je n'ai pas vu de fausse note à ce niveau.

    Une équipe hétéroclite est ici reconstituée, elle est souvent accompagnée de guests stars, on y retrouvera une perte historique d'un membre comme une brève résurrection, bref la méthode Marvel fonctionne à plein régime sous un Remender débutant, mais toujours aux idées brillantes, comme son équipe au final. Indispensable pour ceux qui veulent approfondir leur lecture de base entre un Avengers ou un X-men, ou pour les fans de l'artiste, Rick Remender. Vous pouvez d'ailleurs le suivre actuellement sur les titres Black Science, Deadly Class, Low ou encore sur le récent titre indépendant Seven to Eternity.

    7

    Auray - 29 avril 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Secret Avengers Par Remender T.1 ?
Ecrire une critique