• Critique Joe Golem - Détective de l'Occulte T.1 par

    Comme "Lord Baltimore" avant lui, "Joe Golem, détective de l'occulte" est né de la collaboration de Mike Mignola et Christopher Golden sous la forme d'un roman illustré (que je n'ai pas lu...d'ailleurs, le bouquin est toujours inédit en version française). Et comme Baltimore, les enquêtes de Joe ne font pas partie de l'univers d'Hellboy...mais on peut tout de même noter des similitudes entre le détective et la plus célèbre création de Mike Mignola, notamment sur le plan de leur caractérisation et de leur fonction au sein du récit.

    Christopher Golden et Mike Mignola ont donc posé les bases dans le roman "Joe Golem and the drowning city", qui se déroule cinquante ans après un désastre qui a submergé en partie le Lower Manhattan. Les habitants qui n'ont pas pu quitter la ville, en grande partie des défavorisés, appellent cette zone la cité engloutie. Ils se sont adaptés dans des rues qui sont maintenant des canaux..et des événements étranges se déroulent dans cette Venise ténébreuse...

    Pour la première mini-série en bande dessinée consacrée au personnage, les auteurs ont décidé de faciliter l'accès aux nouveaux lecteurs et de planter l'action dix ans avant "Joe Golem and the drowning city". Il s'agit d'une préquelle qui ne nécessite pas d'avoir lu le roman, car les éléments nécessaires à la compréhension générale sont très bien résumées dès les premières pages : la situation de la cité engloutie, la présentation du détective Simon Church et la nature de Joe, qui n'est pas vraiment un secret vu que tout est dans le titre.

    Tout au long des 5 épisodes qui forment cet album, des flashbacks bien placés donnent au lecteur des aperçus du passé et sans casser le rythme de l'histoire. Ces visions nourrissent le mystère qui plane autour de Joe et le coté intrigant de sa relation avec son mentor Simon Church, le vieil enquêteur du surnaturel à la Peter Cushing qui cultive également sa part de secrets. Les choses qui chuchotent dans le noir, les répliques prononcées à voix basse entretiennent l'intérêt et donnent envie d'en savoir plus...

    Cette mini-série est composée de deux parties, "Le chasseur de rats" et "Sous l'eau, les morts". Joe Golem affronte une créature amphibienne et des morts-vivants dans une ville qui n'a pas encore totalement perdu l'espoir (qui trouve une de ses personnifications en la maîtresse d'école dont s'éprend Joe) mais qui ne manque pas de recoins sombres et dangereux. Avec Patric Reynolds, Mignola et Golden ont choisi un dessinateur à son aise dans la création d'ambiances oppressantes (les scènes sous-marines sont particulièrement efficaces), sensation renforcée par la palette de couleurs de Dave Stewart.

    Une galerie d'illustrations et un sketchbook complètent le sommaire du premier tome de ce très bon polar horrifique.

    8

    Le Doc - 30 mai 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Joe Golem - Détective de l'Occulte T.1 ?
Ecrire une critique