• Critique Tank Girl - Two Girls One Tank T.1 par

    Trente ans après sa première apparition, Tank Girl semble ne pas avoir pris une ride. Et si nous sommes ici assez éloignés du fanzine Atomtan qui l’a vue naître, l’esprit reste le même dans ce premier tome de la nouvelle trilogie d’Alan Martin, co-créateur du personnage.

    Dans ce court récit, Tank Girl se fait voler son véhicule favori. Lorsqu’elle parvient à remettre la main dessus, elle découvre qu’une autre Tank Girl existe. Ou du moins, quelqu’un qui lui ressemble beaucoup et qui se fait passer pour elle… Ce sera l’occasion de renouer avec ses amies de longue date : Jet Girl et Sub Girl, avec lesquelles elle se lance dans une aventure toujours aussi tarée.

    On retrouve ici tous les éléments qui font la richesse de l’univers d’Alan Martin et Jamie Hewlett lorsqu’ils donnèrent vie à Tank Girl et à ses copains kangourous.
    Les connaisseurs y retrouveront le gore, les références culturelles et le langage de la série originale… l’aspect un peu crado dû à l’autoédition fanzinesque en moins.

    Si Jamie Hewlett ne dessine plus Tank Girl depuis un bout de temps (il a déjà pas mal à faire avec Gorillaz et ses autres projets), Alan Martin s’est, cette fois-ci, tourné vers un jeune auteur qu’il a repéré sur Internet : Brett Parson.
    Son style colle plutôt pas mal avec le personnage et l’univers. Son dessin très cartoon est résolument imprégné de la pop culture, on sent sans peine les influences graffiti, jeux vidéo, dessin animés et comics évidemment.
    Il nous propose de grande cases et de grandes pages, très colorées et rafraichissantes. Ce n’est sans doute pas facile de s’attaquer à une série aussi emblématique que tank Girl, qui a connu le noir et blanc, l’impression sur une imprimante de bureau puis les couleurs (plus ou moins ratées) et des dessinateurs assez variés…
    Mais franchement, le défi est réussi.
    Mention spéciale au dossier final nous offrant de beaux dessins en pleine page.

    Au début de ma lecture, je trouvais le tout assez poussif, comme si Martin essayait de faire revivre un genre de manière un peu anachronique (le fanzine punk britannique des années 1990), ce qui paraissait un peu artificiel. Et j’ai finalement pris pas mal de plaisir à m’embarquer dans ce court récit. Même si, clairement, il n’égale pas les Tank Girl des origines.

    En résumé, c’est une lecture agréable mais qui ne casse pas trois pattes à un canard. Vu le format, c’est idéal si vous souhaitez aborder le personnage (un peu modernisé) en achetant un bouquin neuf, ensuite, peut-être, vous franchirez une étape supplémentaire en acquérant l’excellente intégrale Tank Girl (également chez Ankama).

    6

    bulgroz - 13 septembre 2018

    1 membre aime | Vous avez aimé cette critique Annuler
Vous avez lu Tank Girl - Two Girls One Tank T.1 ?
Ecrire une critique