• Critique Daredevil Par Nocenti And Romita Jr T.2 par

    Après l'enfer sur Terre, il est temps pour les New-Yorkais de se relever et d'affronter ce que l'avenir leur réservera. Mais Daredevil, le protecteur de Hell's Kitchen, est assailli par ses nombreux doutes. Les événements du tome précédent l'ont brisé et il est tiraillé entre son désir d'aider les faibles, de combattre l'injustice et la violence qui s'est emparé de lui. Il n'est alors pas étonnant que son chemin croise à nouveau celui de Lance, le fils du mercenaire Bullet, un pauvre gosse qui réagit à sa façon à la folie du monde. La confrontation entre Têtes à Cornes et Bullet ne résout rien, mais elle poussera Matt Murdock à prendre une décision radicale.

    Pour reconstruire Daredevil, la scénariste Ann Nocenti l'envoie sur les routes, loin de la Grosse Pomme, dans un périple où le héros rencontrera des personnages complètement perdus...comme lui. Ce road-trip débute dans en pleine campagne, un paysage enneigé, élément qui a sa symbolique et qui aura son importance par la suite mais sur un tout autre plan d'existence. Daredevil sauve des gens à chaque étape de son voyage (et il lui faudra notamment affronter Pyro et le Colosse de la Freedom Force) avant une longue saga qui l'emmènera, lui et ses compagnons, littéralement jusqu'aux enfers.

    Tout au long de sa prestation, Ann Nocenti a parlé de sujets forts, de manière nuancée ce qui permet à plusieurs avis de s'exprimer par la voix de ses protagonistes. Le discours est à chaque fois intelligent et profond. Par la rencontre de Daredevil avec Brandy, une jeune femme passionnée qui lutte contre les dérives de l'entreprise agro-alimentaire de son père, Ann Nocenti parle de la cause animale. Par l'intermédiaire de Numéro 9, une créature de rêve améliorée génétiquement pour satisfaire les plaisirs de l'homme,  le récit explore l'éthique scientifique aussi bien que les questionnements sur la frontière entre l'inné et l'acquis. La caractérisation est soignée, ce qui offre des échanges qui ne manquent pas d'intérêt.

    Ann Nocenti a su également faire une utilisation intéressante des crossovers qui ont chamboulé l'univers Marvel en les intégrant judicieusement à ses histoires, Inferno dans le tome 1 et Acts of Vengeance dans celui-ci. Ce n'est alors plus une contrainte, mais un chapitre important de ce qu'elle a à raconter, le nouveau réveil à la conscience d'Ultron par le docteur Fatalis s'inscrivant efficacement dans les thématiques qu'elle explore. 

    Daredevil, Brandy et Numéro 9 sont rejoints par Gorgone et Karnak des Inhumains, à la recherche du fils de Médusa et Flèche Noire. Un groupe pour le moins hétéroclite qui va devoir résister aux manipulations, aux tentations de Méphisto et de son fils Blackheart (encore l'enfant et le regard sur son père et son monde). La place importante de Méphisto (à qui John Romita Jr confère une autre apparence que celle que nous lui connaissions depuis sa première apparition sous les crayons de John Buscema) amènera nos héros à faire une chute abyssale.

    Après l'Enfer sur terre de Inferno, les trois derniers chapitres de l'album nous font visiter les profondeurs infernales, une dernière escale incontournable dans ce chemin de croix imaginé par Ann Nocenti, une atmosphère troublante, des visuels impressionnants, élégants, poétiques, bourrés de trouvailles...jusqu'à un final intense et hallucinant. Dantesque ! 

    Ce deuxième Icons compile 16 superbes épisodes, dont un inédit, un fill-in comme disent les américains, qui ne s'intègre pas dans le récit en cours, un étrange conte fantastique illustré par Rick Leonardi. Graphiquement, l'ensemble est remarquable...il s'agit de l'un des meilleurs travaux de John Romita Jr qui a formé ici un duo complémentaire avec le légendaire Al Williamson.



    10

    Le Doc - 22 avril 2019

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Daredevil Par Nocenti And Romita Jr T.2 ?
Ecrire une critique