• Critique Hit-Girl T.1 par

    Dans l'introduction de Hit-Girl en Colombie, on nous explique que le lieu choisi par Mark Millar n'est pas innocent : Palmira est la ville où statistiquement vous risquez une mort violente. De quoi se mettre dans l'ambiance avant d'entamer notre lecture, d'une jeune héroïne pas comme les autres.

    On balaie vite un Kick-Ass, nouvellement embauché par Hit-Girl, pour se concentrer sur un parcours solitaire et une vengeance pas comme les autres. Elle utilise sans vergogne Fabio « Mano » Mendoza, qui a commencé très jeune à tuer, et est devenu, avec le temps, l'une des pires enflures de ce monde. Cela ne doit pas rester impuni pour celle qui a lu trop de comics de super-héros. D'ailleurs, à ce niveau, j'ai beaucoup aimé l'allocution au Batman de Tom King ! A ce niveau, on regrette toutefois l'absence du père, Big Daddy, qui était si important dans la vie de Mindy. Mais évidemment, le faire revenir ne serait pas logique, et on le voit tout de même apparaître sous la forme d'un fantôme.
    Bon, il faut le dire, les dessins de Ricardo Lopez Ortiz (Civil War II : Kingpin) ne plaira pas à tout le monde, car pour un comic assumant sa violence, on a un aspect assez cartoon. Pour ma part, il fait le job correctement. Reste qu'il ne sera présent que sur ce seul volume, effectivement, on y verra après une Hit-Girl passant par le Canada sous le trait d'Eduardo Risso (100 bullets) et sur une idée du scénariste... Jeff Lemire (Old Man Logan) ! Un futur tome à surveiller donc !

    Le retour de Hit-Girl, ancienne comparse de Kick-Ass, est au plus proche du plan effectué dans ce tome contre la pègre : simple, mais efficace, tendre, ou parfois hyper violent ! Un tome réussi, même où l'on espère des artistes plus inspirés pour la suite par Mindy, avec des vraies prises de risque ! Jeff Lemire te voilà attendu après cette correcte mise en bouche !

    7

    Auray - 17 décembre 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Hit-Girl T.1 ?
Ecrire une critique