• Critique Starr le tueur T.1 par

    Starr est une création de Roy Thomas et Barry Windsor-Smith (tous deux génies de la fantasy dans l’écriture et la mise en forme du personnage de Conan). En 1970, dans un récit de sept pages, "The Sword and the Sorcerers" (présent dans chamber of Darkness #4), où Starr, personnage de fiction, est un roi barbare et où son créateur, Len Carson, qui écrivait son histoire, est sur le point d'écrire sa mort, il voit son personnage débarquer dans son monde pour l'assassiner.

    A la base, pour les deux artistes, Starr est un essai en attendant que Marvel récupère les droits du personnage de Conan quelques mois plus tard. Ce n'est donc pas un personnage voué à perdurer. Il faut attendre 2007 pour voir Warren Ellis le sortir des limbes (comme il aime souvent à le faire chez Marvel : Moon Knight, Karnak) dans sa série Newuniversal. Puis, deux ans plus tard, à l'intérieur du label MAX (ligne adulte chez Marvel), Daniel Way et Richard Corben usineront la présente version du personnage.

    On retrouve la présence de Len Carson et son implication dans le monde fictionnel de son personnage mais de façon inversée cette fois car ce n'est pas Starr qui va venir dans notre monde mais bien l'inverse. Cette fois-ci, le barbare a fort à faire face à son ennemi Trull qui va lui mener la vie dure, car c'est lui qui va gravir les marches du pouvoir afin de devenir roi du royaume de Zardath.

    Cette mini-série de quatre épisodes a le bon goût de nous offrir un artiste d'exception en la personne de Richard Corben (auréolé du grand prix d'Angoulême l'année dernière) dans le registre qui l'a fait connaître en France : la fantasy. En effet, après avoir œuvré, dans les années soixante-dix, chez l'éditeur Warren Publishing, dans des histoires qui paraissent dans les magazines à tendance horrifique (Creepy, Eerie ou encore Vampirella), Corben envoie différents travaux à l'équipe (Dionnet, Druillet, Moebius) qui va créer le magazine Métal Hurlant. C'est dans celui-ci qu’il va créer le personnage qui va le faire connaître : Den. C'est l'histoire d'un jeune homme qui va vivre des aventures féeriques dans le monde imaginaire de Neverwhere incarné dans le puissant Den, barbare musculeux et nu vivant de formidables aventures héroïco-érotico fantastiques qui mixe les trois univers des trois génies du début du siècle dernier : Robert E. Howard (Conan), Edgar Rice Burroughs (John Carter) et H. P. Lovecraft (l'appel de Chtulhu). Cette œuvre est, hélas, dure à se procurer car son auteur refuse de la voir rééditée.

    D'où l’intérêt, en plus de lire cette histoire jusqu'alors inédite en français, d'admirer la puissance de cet art au service de la fantasy plutôt qu'à l'habituel univers de l'horreur où il œuvre plus conséquemment. Un indispensable donc, pour tout amoureux de la fantasy.

    8

    magictoad - 22 février 2019

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Starr le tueur T.1 ?
Ecrire une critique