BLACK PANTHER, LA CRITIQUE [SANS SPOILER]

Et c'est de suite dans le haut du panier


Ce lundi 07 février, mon excitation était au comble. Pourquoi ? Tout simplement parce que j’allais assister à la projection presse du nouveau film du MCU : Black Panther. Mais avant de parler, du film, parlons avant tout de mes attentes vis à vis de ce film.

“Black Panther” est vraiment un héros particulier car il amène tout un pan de la culture africaine dans l’univers de Marvel. Ainsi, de ce film, mes attentes étaient énormes où j’espérais qu’il aborderait la culture africaine mais aussi l’aspect politique dont il est souvent question avec ce personnage. Et franchement, le film a été une grande réussite du début à la fin !

1. Du super-héros classique dans un nouveau contexte

Alors avant d’aborder les gros points forts du film, reconnaissons tout de même que le film repose sur une structure très classique de super-héros. il est même très facile d’anticiper les révélations du film ou l’identité de Michael B. Jordan. Même si j’ai été surpris par 1 ou 2 évènements (mais pas plus), je n'ai rien vu de surprenant à ce niveau.

 

La confrontation entre ces 2 protagonistes s’avère être avant tout une confrontation d’idée.

Par contre, le film est très loin de l’esprit du “Thor Ragnarok” (heureusement) et vogue plutôt sur le style des Captain America 2 et 3 avec un vrai sérieux dans le traitement de Black Panther et le savoir faire de Ryan Coogler amène des scènes d’action réussies et efficaces. Par contre, certains effets spéciaux piquent les yeux notamment dans le combat final où c’est parfois limite de la bouillie. Il serait temps que Marvel fasse un peu plus d’effort à ce niveau… A moins que tout le budget soit passé dans le futur Avengers... J'ai aussi noté quelques problèmes de rythme par moment mais rien d'alarmant.


2. Un casting remarquable

Par contre, sur tous les autres aspects, “Black Panther” est quasiment un sans faute à commencer par ce casting de très haute vollée qui rassemble tous les acteurs noirs de talent de notre époque : Chadwick Boseman (que l'on connait déjà), Michael B. Jordan (fantastic Four), Lupita Nyong'o (12 years a slave), Danai Gurira (Walking Dead) ou encore la géniale Letitia Wright (Black mirror) dans le rôle de Shuri (et qui annonce du très bon pour la suite quand on connait le devenir de ce personnage) et bien d'autres. Tous jouent leur rôle avec sérieux sans surjouer. D’ailleurs, comme tous les personnages sont construits en nuance de gris, il m’est arrivé plusieurs fois d’avoir de la compassion pour les ennemis ce qui est (souvent) un bon signe.

Shuri est surement le personnage le plus attachant du film

Comme toujours avec les films du MCU, la synergie entre les personnages est toujours aussi impressionnante, à croire que les acteurs se connaissaient depuis toujours, laissant place à de petits moments assez cocaces (mais jamais dans l’excès) rendant le tout très sympathique et vivant. Bref, le film réussit le pari de nous présenter de nouveaux personnages forts qui risquent de peser dans l’avenir de l’univers. Mais ce film est brillant avant tout pour sa portée qui parle de bien plus que de super héros


3. Politique et culture, l’Afrique dans tous ses états

La grande réussite de Ryan Coogler réside dans son choix d’aborder Black Panther comme un film de super héros mais qui baigne dans des sujets politiques. Ils auront d'ailleurs une énorme importance tant dans la portée du film, que dans l’introduction d’un univers et ses enjeux.

Ouioui, c'est bien une lance

Outre l’aspect Super héroïque, Black Panther aborde à travers le Wakanda, les problèmes d’isolation d’un pays qui a fait le choix de ne se concentrer que sur eux-même et de se surdévelopper sans en faire profiter d’autres pays dans le besoin. Ainsi, le film a une portée communautaire et de mondialisation très intéressante qui fera réfléchir tout au long du film.

Entre sapologie et tradition de tribu

Mais le film nous offre aussi une puissante plongée dans l’Afrique avec ses éternels problèmes (comme la problématique des tribus au sein d’un même pays), ses paysages fantastiques et ses couleurs chaudes si propres à l’Afrique noire où le film propose de voir la combinaison de boubous avec des hologrammes. J’en ai pris pleins les yeux et forcément, partageant grandement cette culture, j’ai adoré cette vision proposée du Wakanda qui respecte ce que j’avais en tête.

Les combats ont vraiment un cachet particulier

D’ailleurs, les Dorae Milaje et les différentes tribus représentent totalement ce mélange de technologie et de culture qui font forte impression et rendent par conséquent ce film hypnotisant et prenant à travers cette plongée dans une culture si riche !

8
Ce premier film de Black Panther fait bien plus que proposer un vulgaire film de super héros en nous plongeant dans la culture africaine avec brio et les questionnements politiques qu’entrainent un pays tel que le Wakanda. Malgré un certain classicisme, le film se révèle prenant et installe solidement un nouveau pan de l’univers Marvel. A ne pas rater !
  • Une plongée dans la culture africaine
  • Le Wakanda tel qu’on le connait
  • Un casting de grande qualité
  • Le retour des films “sérieux” dans le MCU
  • Une structure très classique
  • Peu de surprise
  • Un léger problème de rythme par moment

Partagez cette news :

par Blackiruah

Site/blog perso : www.comics-sanctuary.com

Contenu associé

Black Panther (Comics), Black Panther (Film)

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

6 commentaires

Avatar de Blackiruah

Ok Parce qu'en ce qui concerne du Wakanda, il n'est pas question que les américains ne les aident en règle général ^^ (le rapport de force serait même plutôt inversé en termes de technologie d'ailleurs ^^)

Avatar de Alexielios

Tant mieux ^^ ça change un peu alors.

Non je ne l'ai pas lu. Je ne connais Marvel qu'à travers les adaptations cinématographiques (j'ai du mal avec les comics Marvel et DC, c'est trop le bazar, ça part un peu trop dans tous les sens à mon goût...).

Avatar de Blackiruah

oui oui le film ne parle que du Wakanda mais à travers ce pays amène les thématiques globales qu'on a sur le continent, ils ne sont pas fous non plus pour désigner un pays réel... Par contre, je te vois parler de "cliché américain" mais on est très loin de ça, le traitement est grandiloquent et non caricatural
PS : As-tu déjà lu Black Panther ?

Avatar de Alexielios

Donc au final, le film ne traite que d'un pays spécifique niveau culture. J'avais surtout peur des clichés américains qui généralisent tout, même s'il y a évidemment des racines communes.

Avatar de Blackiruah

Alors attention, je parle bien d'Afrique noire (et c'est cette Afrique qui est montrée) et il est sujet du Wakanda, pas du Ghana (qui est cité) ou autre pays d'Afrique. Après la culture Africaine (noire) est évidemment riche mais se nourrit globalement toutes des mêmes racines, et j'en sais quelque chose... Mes racines sont africaines...

Avatar de Alexielios

Pas vu le film, mais tu m'as donné envie. Le seul truc qui me gêne, c'est cette généralisation de l'"Afrique". C'est un continent tout entier, avec 54 pays, et des écarts de cultures parfois très grands entre eux. J'ai peur de voir une vision américaine clichée à travers ce film, qui va ignorer ce fait. Qu'il y ait des points communs, certes, car on parle bien de "culture occidentale" ou "européenne" pour l'Europe et l'Occident donc on généralise aussi, mais je trouve ça un peu trop systématique quand il s'agit de continents comme l'Asie et l'Afrique, et cette vision déformée m'énerve un peu.