Retour vers le passé : C'était demain (1979)

 

REALISATEUR

Nicholas Meyer

SCENARISTE

Nicholas Meyer, d’après une histoire de Karl Alexander et Steve Hayes

DISTRIBUTION

Malcolm McDowell, David Warner, Mary Steenburgen…

INFOS

Long métrage américain
Genre : aventures/science-fiction
Titre original : Time after time
Année de production : 1979

Nicholas Meyer a débuté sa carrière de scénariste en écrivant la série B Invasion of the Bee Girls (que je n’ai pas vue mais le résultat n’a pas du plaire à Meyer puisqu’il a tenté en vain de faire retirer son nom du générique) et les deux téléfilms récompensés Judge Dee and the Monastery Murders et La nuit qui terrifia l’Amérique (sur la fameuse retransmission de l’émission radiophonique La Guerre des Mondes par Orson Welles). À la même période, Meyer a également connu le succès avec son roman de Sherlock Holmes (le premier d’une série de quatre), La Solution à 7%, dont il a également signé l’adaptation ciné devenue Sherlock Holmes attaque l’Orient-Express en version française.

Après la sortie du Sherlock Holmes, Nicholas Meyer a reçu la visite de Karl Alexander, un camarade d’université, qui voulait lui demander son avis sur son roman en cours d’écriture. Meyer a tout de suite aimé le concept de l’histoire imaginée par Alexander et il a mis une option sur le bouquin pour en tirer un scénario qui lui permettrait de faire ses débuts en tant que metteur en scène. Karl Alexander a terminé le livre pendant que Nicholas Meyer écrivait le scénario et dans le processus, les deux hommes se sont nourris des idées de chacun.

 

 

Astucieuse et divertissante histoire de voyage dans le temps, C’était demain fait de l’écrivain H.G. Wells (très bon Malcolm McDowell, qui a tenu à participer au film pour s’éloigner un temps des rôles plus “extrêmes” à la Caligula ) l’inventeur de la machine à remonter le temps dont il a fait le sujet de l’un de ses romans. Lors d’une soirée, Wells réunit ses amis pour leur exposer son projet d’explorer le futur, afin de vérifier sur place ses théories sur une société utopique (oui, il va vite déchanter). Mais ce dont il ne se doute pas, c’est que parmi ses pairs se cache le tueur qui terrifie Londres, Jack l’Eventreur, de son vrai nom John Leslie Stevenson (solide David Warner, comme souvent). Traqué par la police, l’Eventreur tente le tout pour le tout et utilise la machine de Wells pour échapper à ses poursuivants.

Dotée d’un mécanisme de sécurité, la machine revient à son point de départ et H.G. Wells décide alors de poursuivre celui qu’il pensait être son ami…jusqu’en 1979 ! Tous les ingrédients d’une aventure temporelle réussie sont là, comme les petites touches humoristiques issues du décalage (cette vision d’un gentleman de l’ère victorienne qui déambule en pleine période disco par exemple…et qui utilise le pseudonyme de Sherlock Holmes pour parler avec la police) et la tension qui provient de l’affrontement entre ces deux protagonistes d’un autre temps. Les différents éléments sont bien dosés, avec de très bonnes idées (comme la discussion entre H.G. Wells et Jack l’Eventreur sur fond de zapping télévisuel).

 

 

S.F., humour, enquête policière…et il y aussi une histoire d’amour avec le personnage de Amy Robbins, qui fut aussi le nom de la seconde épouse de l’écrivain (mais ici leur relation est nettement plus romancée que dans la réalité). La jeune femme est savoureusement campée par Mary Steenburgen, qui n’en avait pas fini avec les voyages dans le temps puisqu’elle a ensuite joué dans le troisième volet de Retour vers le Futur. La love story est d’autant plus crédible que les deux comédiens sont véritablement tombés amoureux sur le tournage avant de vivre ensemble pendant 10 ans.

Cette première expérience très convaincante de Nicholas Meyer derrière la caméra a été remarquée par la Paramount qui a confié au réalisateur débutant les commandes du second volet de la saga Star Trek. Et pour moi, Meyer a travaillé sur les meilleurs épisodes des aventures de Kirk, Spock et cie au cinéma : Star Trek II - La Colère de Khan (co-scénariste et réalisateur), Star Trek IV - Retour sur Terre (co-scénariste) et Star Trek VI - Terre Inconnue (co-scénariste et réalisateur).

Partagez cette news :

par Le Doc

Contenu associé

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire